5 aliments d’origine végétale pour stimuler son cerveau

Dans une société où l’on aspire à un mode de vie de plus en plus “healthy”, notre assiette est un élément clé pour entretenir la bonne forme de notre organisme et de notre mental. Hippocrate, père de la médecine disait : “Que ton alimentation soit ton seul médicament”. Cette citation n’est autre que la preuve de la nécessité vitale de choisir avec soin les aliments qui composent notre assiette pour ainsi en tirer le maximum de bénéfices.

Lorsqu’on évoque l’alimentation ou la nutrition, on est naturellement amené à penser aux conséquences sur le système digestif, cardiovasculaire, respiratoire, hormonal mais rarement sur le système neurologique (qui accapare pourtant à lui seul, 20% de l’énergie fournie à notre organisme à travers l’alimentation ! ). Pour bien fonctionner, notre cerveau a besoin de quarante éléments nutritionnels : 15 minéraux et oligoéléments, 8 acides aminés, 13 vitamines et 4 acides gras. L’ensemble de ces éléments se retrouve facilement dans une panoplie d’aliments. Une assiette variée est ainsi le secret pour en profiter.

source : indiatimes.com

Je vous livre dans ce billet 5 aliments qui présentent un concentré de nutriments bénéfiques au cerveau, et qu’il conviendrait de consommer régulièrement pour booster la mémoire, améliorer la concentration et préserver le capital santé de notre cerveau (face aux affections neurologiques, telles que la dépression, la bipolarité, la schizophrénie.. ou au déclin cognitif tel que l’Alzheimer).

1- les glucides à index glycémique bas

Pour fonctionner correctement, le cerveau a besoin d’un apport constant en énergie. Les aliments à index glycémique bas, comme les légumes, certains fruits et plusieurs céréales complètes, sont une bonne source d’énergie pour le cerveau car il permettent la libération progressive du glucose dans le sang maintenant ainsi, la constante énergétique sur une longue durée de la journée.

Je vous ai listé dans le tableau qui suit, quelques catégories d’aliments avec leur index glycémique (selon le guide des index glycémiques)

Tableau des IG selon catégories d’aliments – source : ILY’S WANDER

2- Les sources d’oméga-3 (noix, graines, huiles végétales)

Comme toutes les membranes de notre corps, le cerveau est essentiellement constitué de graisses et d’acides gras oméga-3. L’oméga-3 peut être synthétisé par le corps à partir des noix (noisettes, noix de cajou, noix de pécan), graines (lin, sésame, chia) ou huiles végétales (colza, chanvre et cameline).

Huile de chanvre – Graines de chanvre – Paillettes de chanvre / source : magazine-avantages.fr
Graines de chia – source : phytora.org

Il est à noter qu’une consommation excessive d’Oméga 6 (contenue dans l’huile de tournesol, maïs, pépins de raisin…) peut avoir un effet inhibiteur empêchant ainsi la synthétisation des acides oméga 3, d’où l’importance de garder un équilibre entre ces deux éléments dans l’organisme.

3- Les légumes verts et crucifères

Les légumes à feuilles vertes (blette, épinards, salades) et les crucifères (brocolis, choux) sont des aliments riches en vitamine B9. Cette vitamine permet de fabriquer au niveau du cerveau une substance nommée SAMe (S-adenosyl-Methionine) qui augmente la fluidité membranaire des neurones et la synthèse de neurotransmetteurs, agissant ainsi sur l’humeur. Ainsi, une consommation équilibrée de cette catégorie d’aliments protège de la dépression et aide à garder une humeur constante.

Légumes à feuilles vertes et crucifères – source : ILY’S WANDER

4- les baies

Riches en antioxydants, les baies sont des alliés indispensable au fonctionnement du cerveau. En effet, en produisant constamment de l’énergie, le cerveau est également un grand générateur de radicaux libres. Ces substances, lorsqu’elles dépassent les barrières anti oxydantes deviennent nuisibles entraînant des dégâts cellulaires. La consommation régulière de : myrtilles, framboises, baies de goji, mûres, canneberges et groseilles, permet de maintenir, voire accroître le taux d’antioxydants, préservant ainsi le cerveau du vieillissement et des attaques cellulaires.

Baies – source : boolsite

5- le curcuma

C’est une racine (tout comme le gingembre), souvent utilisée comme épice sous forme de poudre déshydratée. Le curcuma est fortement antioxydant. De ce fait, il protège le cerveau contre les effets oxydants du stress. Afin d’augmenter sa biodisponibilité (meilleure assimilation par l’organisme), il convient de la consommer mélangée avec une petite quantité de poivre et un peu de graisse.

Curcuma (Racine et poudre) – source : plantes-et-sante.fr

A côté de cela, il y a également le chocolat noir à fort taux de cacao (min 70%). Ayant de fortes propriétés antioxydantes, le chocolat contient également des stimulants tels que la caféine qui permettent d’améliorer la concentration et les facultés d’orientation du cerveau. Intégré dans le cadre d’une alimentation riche et variée, il devient un aliment “booster de santé”.

Enfin, il y a l’eau, qui demeure un élément vital pour l’ensemble de l’organisme. S’hydrater est une nécessité quotidienne, tout comme le fait de manger ou de dormir. Elle permet par ailleurs, à l’organisme de chasser l’ensemble des toxines libérées dans le sang, résultant des différentes processus physiologiques : respiration, digestion, …etc. Il est ainsi important d’apporter la quantité d’eau nécessaire (ni en excès ni en manque) pour garder un corps hydraté et sain.  

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on LinkedIn0Print this pageEmail this to someone

Laisser un commentaire