LE PAYS IMAGINAIRE DE MANISH ARORA

C’est dans le loft Parisien du créateur de mode Indien Manish Arora que je vous embarque aujourd’hui. Le coup de coeur de la semaine est comme à l’accoutumée une invitation à l’évasion, la rêverie, les fantasmes, le chic et l’audace sur une pointe de régression qui porte directement sur un vol à destination de Mumbai. Le refuge Parisien du célèbre créateur est à l’image de ses défilés : couleurs omniprésentes, pièces vintage chinées aux marchés aux puces européens ou dans les brocantes parisiennes…Manish arora a rassemblé dans cet appartement ces goûts éclectiques prononcés et sa touche ensoleillée et exotique. Portes roses, murs bleus, meubles orange, les couleurs flashy fusent harmonieusement. C’est un pari difficile que le créateur a su relever, avec brio, en regroupant ce joyeux mélange de saveurs Orientales et chic dans un même espace. On A-D-O-R-E !

Portrait Manish Arora –www.manisharora.com

source photos : Moody’s Home

Le chauffage optimal en hiver

Chauffer son habitation en hiver est une préoccupation majeure pour la plupart des foyers. Chaque année, l’arrivée de l’hiver marque le point de départ de la traque des déperditions thermiques.

Les solutions à prévoir : Le chauffage écologique

Une bonne isolation intérieure est avant tout, primordiale pour optimiser l’énergie au sein du logement, aussi bien dans les contextes équipés que moins équipés au climat froid. Autrement, les efforts émis dans la mise en place d’un système de chauffage performant seraient vains si la maison est une passoire (déséquilibre entre les apports de chaleur et les déperditions thermiques). Ensuite, il convient d’opter pour un système de chauffage dit “écologique” qui permet de sauvegarder les énergies fossiles tout en réduisant sa facture énergétique.

Principe d’isolation de logement – Agence Locale de l’Energie (Montpellier)

Le chauffage économique écologique s’articule autour de 3 points :

  • Utiliser une énergie renouvelable (air, eau, terre, bois, soleil…) à la place d’une énergie fossile (gaz naturel, propane, fioul…).
  • Réduire la consommation d’énergie
  • Limiter les émissions de dioxyde de carbone (CO2) dues à la combustion des énergies fossiles, et les rejets de gaz à effet de serre.

En mettant en place une nouvelle installation ou en renouvelant un ancien système de chauffage, on peut atteindre un rendement supérieur à 65% et des émissions polluantes limitées.

Les systèmes de chauffage

  • Les derniers de la liste :

Parmi les chauffages les moins écologiques figurent ceux à base d’énergies fossiles, qui ont un impact environnementale important. Avec le chauffage électrique, ils représentent les mauvais élèves et ne sont guère privilégiés dans une démarche écologique et économique.  

Malgré cela, le chauffage électrique demeure le système le plus utilisé, en France comme ailleurs, notamment dans les logements récents, car son coût à l’installation reste faible et sa mise en place relativement simple. Toutefois, il présente certains inconvénients qui remettent en cause sa durabilité et son efficacité : Tout d’abord, l’électricité étant une ressource chère, ses coûts ne cessent d’augmenter étoffant chaque année les factures des ménages graduellement. Ensuite, ce système de chauffage apporte une irrégularité dans la répartition de la chaleur ainsi que de la poussière due à une calorification sèche, ce qui entraîne des problèmes de confort au sein du logement. Par ailleurs, il peut-être spécifiquement conseillé dans les logements où il est difficile de s’équiper d’un chauffage central ou pour les résidences secondaires où il n’est utilisé que ponctuellement.

  • Les écolos :

Parmi les systèmes les plus recommandés en terme de chauffage, il y a trois modes qui restent accessibles aujourd’hui, tout en présentant un large éventail de solutions adaptables aux différents contextes et contraintes : Le bois, la pompe à chaleur (PAC) et le chauffage solaire.

Le bois : Dans certains pays comme la France, le bois peut-être considéré comme une ressource renouvelable car il y repousse plus d’arbres que l’homme n’en coupe. C’est la raison pour laquelle, il est possible d’opter pour un système de poêle à bois ou une chaudière à granulés de bois pour chauffer un foyer et avoir accès à l’eau chaude sanitaire durant toute l’année. Ce système permet de faire jusqu’à 70% de rendement (avec le label Flamme Verte) tout en limitant les émissions polluantes dans l’air.

Principe du poêle à bois – L’Energie Tout Compris
principe d’une chaudière à granulés de bois – Econologie Maison

Les pompes à chaleur : Grâce aux avancées techniques récentes, les pompes à chaleur (PAC) sont considérées aujourd’hui comme le mode de chauffage écologique le plus efficace. Leur principe de fonctionnement repose sur l’extraction de la chaleur extérieure et sa restitution à l’intérieur du logement. Son rendement observé atteint les 400% (1 Kwh d’énergie utilisée produit 4 Kwh de chaleur). Sur le marché, ce système existe sous deux formes : Les PAC aérothermiques (commercialisées sous l’appellation PAC air/eau ou PAC air/air) qui utilisent la chaleur contenue dans l’air pour chauffer ou refroidir le logement, et les PAC géothermiques (commercialisées sous le nom PAC eau/eau) qui transforment l’énergie issue du sol ou de l’eau souterraine en chaleur.

schéma de fonctionnement de la pompe à chaleur – source : FT MEDIA

Le chauffage solaire : L’énergie solaire est inépuisable gratuite et non polluante. A priori, c’est la solution idéale pour un système de chauffage écologique et économique. Toutefois, en optant pour le chauffage solaire, on ne couvre que 30 à 60% des besoins en chauffage d’un foyer. Pour assurer un confort thermique constant et suffisant, il faut donc le compléter par un chauffage d’appoint dans le cadre d’un système bi-énergie. Le principe de base repose sur des capteurs solaires ou panneaux photovoltaïques placés en toiture ou dans le jardin; ceux-ci canalisent l’énergie solaire et l’utilisent pour chauffer l’eau qui sera ensuite redistribuée dans l’ensemble de la maison.

Principe de fonctionnement du chauffage solaire -source : www.maisonsoxeo.com

Selon ce principe, trois variantes peuvent être envisagées pour chauffer le logement :

1- le plancher solaire ou plancher chauffant

plancher solaire – source : FT MEDIA

2- le ballon en série relié à la chaudière

Ballon en série relié à une chaudière existante – source : FT MEDIA

3- le ballon d’eau chaude unique

Ballon unique – source : FT MEDIA

En somme, quel que soit le mode de chauffage choisi, il est impératif d’isoler efficacement les logements, et d’adopter de bonnes habitudes au quotidien, telles que penser à baisser la température de la maison plutôt qu’à éteindre le chauffage lors de l’absence et moins chauffer les pièces peu utilisées ainsi que les chambres pendant la nuit. S’il y a un chiffre à retenir pour achever d’être convaincu ce serait le suivant: 1 degré de moins dans la maison équivaut à une facture de chauffage allégée de 7% en moyenne.

La France se dote de sa première « Route Solaire »

COLAS – Wattway – route solaire @ Magny-Les-Hameaux (78) – © Joachim Bertrand / COLAS – L’Obs

Enfin ! Du soleil en France, plus particulièrement en Normandie ! C’est à Tourouvre-au-Perche qu’a été inauguré ce jeudi 21 décembre 2016, le premier tronçon de route solaire par la Ministre de l’environnement Ségolène Royale. Les travaux sur cette tranche ont débuté en octobre 2016. Ils s’étendent sur un kilomètre de route couverte de 2880 panneaux solaires. Cette dalle photovoltaïque constitue une prouesse à la fois technologique et environnementale, attestant la volonté et les efforts émis par la France pour se positionner en leader sur le marché des énergies vertes.

Inauguration Route Solaire par Ségolène Royal – Parismatch

Financé par l’Etat, le projet a été imaginé conjointement par Wattway et CEA Tech afin de créer un revêtement routier capable de capter l’énergie solaire et produire l’électricité localement.

Concept des panneaux photovoltaïques Wattway – WattwaybyColas

Par ailleurs, le prototype a encore besoin d’être observé pendant deux ans environ, pour surveiller les éventuelles complications liées aux intempéries et à l’adhérence des véhicules. Également, le coût de l’opération qui s’élève à cinq millions d’euros représente à ce jour, l’obstacle imminent à sa généralisation sur l’ensemble du territoire. Face à ces contraintes, l’entreprise Wattway affirme son désir de conquérir le continent Africain doté d’un fort taux d’ensoleillement afin  d’être en mesure de produire d’ici 2020 une énergie au même coût que l’énergie solaire actuelle et faire bénéficier les quelques millions de personnes n’ayant pas d’électricité à leur disposition.

Un challenge bien ambitieux mais qui reste salutaire à l’heure de la transition énergétique mondiale !

Photo Google Image

La cuisine ouverte : pratique, fonctionnelle, conviviale !

Les espaces dans lesquels nous vivons deviennent de plus en plus étroits. Chaque centimètre carré compte et se doit d’être rentabilisé par rapport à l’ensemble de la surface habitable. La tendance “cuisine ouverte” (communément appelée : cuisine à l’américaine) ne cesse de gagner du terrain. Aussi bien dans les conceptions nouvelles que dans les réaménagement d’intérieurs, le concept vacille entre adeptes – férus d’espaces ouverts, de lumière et d’originalité – et réticents – plutôt conservateurs au style classique et aux garanties des valeurs sûres. Mais y a-t-il bien un terrain d’entente entre ces deux camps?
Aujourd’hui, une multitude de nuances et d’options ont vu le jour : Cuisine semi-ouverte, traversante, open-bar … Pour le bonheur des usagers !
Si vous rêvez d’une cuisine ouverte design et contemporaine sans savoir comment l’aménager, je vous livre dans ce billet, les détails indispensables à ne pas négliger pour optimiser la surface dédiée et s’ouvrir en toute confiance sur les espaces adjacents.

Séparer les espaces sans cloisonner

Pour éviter les odeurs et une vue plongeante sur la vaisselle sale de la veille, on opte pour une séparation visuelle douce grâce à une verrière d’atelier, un muret bas ou encore des portes à galandage (coulissantes) occupant la surface totale du mur.  Ces solutions garantissent une transition spatiale fluide tout en conservant les entités séjour / cuisine distinctes.

Porte coulissante contemporaine jaune pétillant – DesignMag
Porte coulissante en bois et verre – DesignMag
Système verrière – Côté Maison
Cuisine Frédéric Anton par Lapeyre – Saint-Gobain

Privilégier une cuisine qui se fond dans le décor

Pour se fondre dans le décor, la cuisine s’est dotée aujourd’hui de plusieurs systèmes de meubles aux allures épurées avec des finitions lissées jouant le rôle de trompe-l’oeil. Ainsi, l’espace cuisine se dresse pour compléter la déco du séjour et apporter davantage d’harmonie au lieu. On troque donc les meubles hauts pour un système de rangement complet, les plinthes pour un revêtement sol continu et les détails de poignées marqués par des systèmes de pousse/lâche.

Cuisine en chêne verni façon trompe-l’oeil – lamaison-collection

User des rangements à foison

La clé de succès d’une cuisine dite « belle » est sans aucun doute l’aspect net et organisé sous lequel elle se présente aux invités ou mieux encore aux invités surprise. C’est un atout indispensable dans une cuisine ouverte : donner l’impression qu’elle est rangée à toute heure de la journée.
Pour obtenir un plan de travail propre, il suffit d’un peu d’organisation : User de meubles de rangement conséquents, disposer la plus belle vaisselle sur des étagères apparentes, et enfin ranger les ustensiles après chaque utilisation dans les endroits adaptés.

Cuisine avec multiples rangements – Archzine

Cultiver les détails : vasques, hottes, mobilier…

Pour compléter l’aménagement intelligent et design de la cuisine, les détails devront être pensés jusqu’au petit mobilier tel que : la vasque d’évier qui donne le ton du style adopté en cuisine, la hotte qui constitue une partie essentielle de la décoration de par sa taille, son emplacement et le volume qu’elle occupe en cuisine, la crédence dont le rôle outrepasse l’unique fonction de protection du plan de travail vers une fonction esthétique marquant résolument l’ambiance générale du lieu.

Cuisine Good Wood Cooking avec vasque en bois – AD Magazine
Hotte télécommandée design – Côté Maison
Crédence en mosaïque inox cuivré (Modèle CASTORAMA) – Côté Maison

Oser la couleur, les matières nobles et l’originalité

En choisissant des finitions particulières, la cuisine ouverte se démarque hautement en tant que pièce à vivre. Y apporter de la couleur est donc souhaitable à travers différentes solutions : mur peint, meubles de couleur ou encore revêtement sol à motifs. En optant pour des matières nobles telles que le bois, marbre, béton ciré ou acier la cuisine se dote  instantanément de caractère et de chic. Dans l’ensemble, c’est le lieu par excellence pour laisser libre cour à son imagination et s’exprimer sans retenue !

Cuisine sous verrière par Grégoire de Lafforest – Grégoire de Lafforest Architecte

LES BEAUTES FOLKLORIQUES PAR ULA KOSKA

Cette semaine, je vous emmène à la rencontre de la photographe Ula Koska, une jeune artiste Polonaise. Ce qui m’a interpelé, c’est l’approche qu’elle adopte pour traiter la question de la Culture, sujet récurrent dans ses travaux. Dans sa collection ETNO, qu’elle présente en collaboration avec la make-up artiste Beata Bojda, Ula apporte un regard décalé sur les codes traditionnels de la culture Polonaise et nous plonge dans son univers folklorique. Paradise Kistch est une invitation à renouer avec les cultures ancestrales en les adaptant au contexte contemporain. Beauté des sujets, maîtrise de la technique et créativité des mises en scènes sont au rendez-vous.

Une belle découverte que je vous invite à explorer intégralement, ici : UlaKoska

Bonne délectation !

 © Ula Koska

This photo is Copyright © 2016 ulakoska.com . All rights reserved.

Mood Board : Chambre Bambou

Chambre Bambou


SHOP MY STYLE  :

  • Tête de lit en planches de bois « effet nature », DIY ici: Yearn Magazine
  • Meuble de rangement avec plateaux, bambou, vert clair, ici : IKEA
  • Suspensions en Rotin / Bambou vernis collection SINNERLIG, ici : SINNERLIG – IKEA
  • Table de chevet tronc de bois / plateau en verre, DIY ici : Archzine
  • Tapis en bambou 70x120cm Balou, ici : Alinea
  • Fauteuil en rotin, ici : Une hirondelle dans les tiroirs
  • Lampe bambou, ici : Bloomingville
  • Housse de coussin carré, similaire ici : Amazon et ici : H&M Home
  • Paniers en jonc de mer, similaire ici : Le Petit Florilège
  • Coffre rangement, similaire ici : La Redoute
  • Bougie verte parfum Bambou et Jasmin, ici : Primark
  • Vases en céramique, ici : Kim Ceramik
  • Indications pour palette de couleurs : Vert sapin / Vert cèdre / Vert amande douce / Beige Népal / Wengé

5 alternatives végétales à la viande

On se pose toujours la question de savoir si on aura un apport protéique suffisant lorsqu’on arrête ou réduit la consommation de viande. C’est un point important, car il questionne de près les soucis de dysfonctionnement physiologique liés aux “carences” engendrées par le passage vers un végétarisme/végétalisme incomplet et mal cerné. Il ne suffit pas d’ôter les viandes de ses repas quotidiens pour avoir une assiette végétale. Il est vital de conserver un apport en protéines et nutriments suffisant pour l’équilibre physiologique des différents systèmes : nerveux, cardiovasculaire, respiratoire, circulatoire, digestif…etc.

Il existe plusieurs alternatives aux viandes dans le règne végétal. Je vous en ai sélectionné celles que j’utilise quotidiennement, car elles sont disponibles, faciles à cuisiner et bon marché. Ces aliments m’ont permis de remplacer définitivement les sources de protéines animales, tout en adoptant une alimentation végétarienne saine et variée.

#1 : Le Tofu

Types et textures de Tofu - http://www.jamieoliver.com/news-and-features/features/why-tofu-is-healthy/#e0cj20F1hRpD6JV1.97 -
Types et textures de Tofu : Jamie Oliver

Le tofu est obtenu à partir de graines de soja débarrassées de leurs pellicules, broyées dans de l’eau pure, cuite et filtrées sous forme de “bloc” qu’on appelle tofu. C’est l’aliment qui se rapproche le plus de la viande en terme d’apports en protéines, car il contient les 9 acides aminés indispensables au maintien d’une bonne santé, en plus des vitamines A,B,D,E, du calcium, du fer et du magnésium. Pour 100g, Le tofu compte 9g/11g de protéines, 4g/5g de lipides et < 1g de glucides.

#2 : Les protéines de soja texturées

Protéines de Soja texturées : http://lesrecettesdejuliette.fr/pages/Les_proteines_de_soja_texturees_PST_et_leurs_vertus-8991451.html
Protéines de Soja texturées : Les Recettes de Juliette

Les protéines de soja sont produites à partir de farine de soja déshuilée, pressée à froid avant d’être mélangée à l’eau. Ensuite, elle est cuite à haute température, puis refroidie et séchée avant d’être calibrée sous forme de morceaux ou médaillons plus ou moins grands. Elles constituent un excellent substitut au poulet (en terme de visuel et texture) dans les plats végétariens.

#3 : Les oléagineux : amandes, noix, sésame, …

Recette de beurre de cacahuètes : http://www.royalchill.com/2014/04/11/beurre-de-cacahuete-crunchy-maison/
Recette de beurre de cacahuètes : Royal Chill

S’il est vrai qu’ils apportent beaucoup de calories, les oléagineux présentent également une haute densité nutritionnelle les rendant particulièrement intéressante à l’organisme. Une poignée d’oléagineux apporte au corps une quantité intéressante de graisses insaturées “les bonnes graisses” et de protéines végétales, l’aidant ainsi à lutter contre la fatigue, le stress et le vieillissement prématuré de la peau : des alliés soin et beauté !

#4 : Les légumineuses : pois-chiche, fèves, haricots, lentilles …

source photo : http://www.shutterstock.com
source photo : Shutterstock

On distingue les légumes verts (ou légumes frais) des légumes secs (communément appelés légumineuses). En effet, ces derniers sont des plantes dont les fruits sont contenus dans des gousses comestibles. Riches en glucides, environ 60%, essentiellement de l’amidon (le glucide essentiel des végétaux), ils sont ainsi considérés comme des féculents. Par ailleurs, leur teneur en protéine est aussi intéressante, environ 20% ainsi que leur apports en fibres et en éléments minéraux. Malgré leur forte teneur en glucides, leur Index Glycémique reste bas (aux environs de 40) et leur seuil de satiété élevé, ce qui les rend particulièrement intéressants dans une démarche de perte de poids, car ils évitent les fringales, source de “grignotage”.

#5 : Les céréales : quinoa, riz complet, riz sauvage, millet, avoine …

Riz semi-complet, curry d'épinards et de lentilles - © Jean-Claude Amiel : http://www.elle.fr/Elle-a-Table/Recettes-de-cuisine/Riz-semi-complet-curry-d-epinards-et-de-lentilles-2770580
Riz semi-complet, curry d’épinards et de lentilles – © Jean-Claude Amiel : Elle à Table

Durant l’ère préindustrielle, les céréales étaient communément consommées entières. Avec l’avènement de la machine, les techniques de mouture et de raffinage ont été poussées à l’extrême, jusqu’à la séparation complète du son et germes (rassemblant une foule de nutriments importants) de l’endosperme contenus dans la graine. Ainsi, les produits céréaliers raffinés, disponibles en masse, sur le marché ne présentent plus aucun intérêt nutritionnel. (Elles connaissent un succès auprès des industriels car elles permettent de fabriquer des produits aux textures plus souples et qui se conservent longtemps). C’est la raison pour laquelle, je privilégie la consommation de céréales complètes, ou semi- complètes.

Afin de permettre au corps de mieux assimiler les protéines contenus aussi bien dans les légumineuses que dans les céréales, il est conseillé de les combiner dans un seul et même repas. Par exemple : Riz basmati + Lentilles / Quinoa + Haricots rouge / Riz complet + fèves … Cette combinaison permet de compléter mutuellement les déficits en matière d’acides aminés essentiels (IAA) que connaissent les légumineuses et céréales. Ces acides aminés (au nombre de neuf) ont la particularité de ne pas être synthétisables par l’organisme, et de ce fait, doivent nécessairement provenir d’une source externe, en l’occurrence, de l’alimentation.

Pour vous inspirer, vous pouvez retrouver 3 exemples de recettes reprenant la combinaison alimentaire : céréales/légumineuses dans mon article sur les steaks végétaux, ici : Le steak végétal en 3 façons


Son : enveloppe extérieure de la graine, constituée de plusieurs couches, et qui protège les deux autres parties du rayonnement solaire, des insectes, de l’eau et des maladies. Il contient des fibres, d’importants anti-oxydants, du fer, du zinc, du cuivre, du magnésium, des vitamines B et des phytonutriments.

Germe : organisme à l’état embryonnaire, qui donne une nouvelle plante après fertilisation par le pollen. Il contient des vitamines B de la vitamine E, des anti-oxydants, des phytonutriments et des graisses insaturées.

Endosperme : source nutritive du germe, qui fournit à la jeune plante, en cas de germination, l’énergie essentielle à sa croissance. L’endosperme, partie la plus développée de la graine, contient des glucides amylacés, des protéines et de petites quantités de vitamines et de minéraux.

Définitions : eufic.org


Pour résumer, il n’existe pas un substitut « meilleur » qu’un autre, encore moins un aliment “miracle” faisant effet de baguette magique sur le corps. Tout le secret réside dans la “variété” et “l’alternance” entre les différentes sources de protéines pour assurer l’équilibre et le plaisir dans l’assiette. Un régime alimentaire entièrement basé sur les végétaux reste plausible, du moment que ces conditions sont remplies.

 

Le steak végétal en 3 façons

Le burger n’est pas toujours synonyme de « viande ». Pourquoi s’en priver alors que moult recettes de « steaks végétaux » existent et ne demandent qu’à être testées et adoptées. Je vous ai sélectionné 3 recettes de galettes végétales pour garnir vos burgers et épater vos convives. A vos poêles  !

#1 : Steak haricots noirs, riz complet et patate douce

crédits photo : http://www.ambitiouskitchen.com/2015/10/vegan-curry-spiced-sweet-potato-wild-rice-burgers/
crédits photo : Ambitious Kitchen

Ingrédients :

  • 1 patate douce coupée en dés
  • 150 g de riz complet cuit
  • 400 g de haricots noirs (trempés pendant 12h et cuits ou en conserve rincés à l’eau fraîche). A défaut, remplacer les haricots noirs par la même quantité de pois-chiches.
  • ½ gros oignon coupé en dés très fins
  • 18 g de semoule de maïs
  • 2 gousses d’ail
  • ½ c à s de cumin
  • 3 c à  s de Tamari (ou sauce soja)
  • 2 c à s d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation :

1- Cuire les dés de patate douce avec une cuillère à soupe d’huile d’olive dans un four préchauffé à 220°C pendant 20 à 25 min en remuant fréquemment. Réserver.

2- Dans une poêle, faire revenir l’oignon émincé, dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’il caramélise.

3- Dans un bol mixeur, mettre les dés de patate douce cuits, l’oignon caramélisé, tout le reste des ingrédients ainsi que les épices. Mixer en faisant attention de ne pas réduire le mélange en purée.

4- Mettre le mélange obtenu au froid pendant 15 min pour faciliter le façonnage des steaks. Ensuite, former les galettes à la taille désirée. (Avant de passer à la cuisson des steaks, vous pouvez congeler une partie dans des sacs hermétiques au congélateur et les conserver pour un usage ultérieur : 3 à 4 jours)

5- Faire dorer les galettes de chaque côté, dans une poêle anti-adhésive et un filet d’huile d’olive.

6- Déguster au plat avec en accompagnement : de la tomate, des pousses d’épinards, de l’avocat (ou du guacamole : ½ avocat + tomate coupée en dés + oignon émincé + jus de citron + sel + coriandre + (facultatif : sauce piquante ou piment)), ou sous forme de burger en ajoutant la sauce de votre choix.

#2 : Steak Quinoa et betterave

crédits photo : http://www.theawesomegreen.com/the-ultimate-veggie-burger/
crédits photo : The awesome green

Ingrédients :

  • 180 g de quinoa
  • 2 cuillères à soupe de poudre de lin (Il suffit de mixer des graines de lin pour l’obtenir) + 5 cuillères à soupe d’eau. (ce mélange, communément appelé “flax egg”, sert à remplacer 1 oeuf dans la préparation pour les personnes qui n’en consomment pas)
  • 1 c à s d’huile de coco
  • 1 oignon jaune finement coupé
  • 1 à 2 betteraves crues pelées et râpées
  • quelques dattes (3 à 4) dénoyautées, finement coupées
  • 1 poignée de noix (pécans, noisettes, amandes, noix de cajou)
  • de la chapelure ou de la farine d’avoine (si nécessaire)
  • Epices : sel, poivre, piment de cayenne, coriandre, ail en poudre (ou ail frais)

Préparation :

1- Cuire le quinoa : Rincer plusieurs fois les grains à l’eau jusqu’à obtention d’une eau de rinçage translucide. Mettre dans une casserole avec deux volumes d’eau et porter à ébullition. Ensuite réduire le feu et laisser cuire jusqu’à absorption complète de l’eau. Réserver

2- Dans un petit bol, préparer le flax egg, en mélangeant la poudre de lin et l’eau. laisser reposer au frais 10 à 15 min jusqu’à obtention d’une consistance gélatineuse rappelant celle des blancs d’oeuf. Réserver

3- Dans une poêle, mettre l’huile d’olive et y faire sauter les oignons jusqu’à ce qu’ils soient caramélisés.

4- Mettre l’ensemble des ingrédients : quinoa cuit, oignons caramélisés, betterave, dattes, noix, épices dans un robot mixeur, et mélanger jusqu’à obtention d’un appareil homogène. Attention à ne pas le réduire en purée.

5- Transférer le mélange dans un bol et y ajouter le mélange (eau+poudre de lin). Si nécessaire, ajouter la chapelure petit à petit, jusqu’à ce que le mélange ne soit plus collant.

6- Former les steaks. Cuire de chaque côté, dans une poêle non adhésive, légèrement graissée avec de l’huile d’olive.

7- Déguster au plat avec de la laitue, tranches d’avocat, fromage. Ou en façonnant des burger avec la sauce de votre choix.

#3 : Steak lentilles et légumes

crédits photo : http://www.contentednesscooking.com/vegan-lentil-burger/
crédits photo : Contentedness Cooking

Ingrédients :

  • 120 g de lentilles (trempés 12h et cuites à l’eau)
  • 100 g de raisins secs
  • 80 g de noisettes
  • 160 g de courgette (ou autre légume au choix : carottes, courge, ..)
  • du citron confit coupé en petits dés
  • 4 échalotes pelées ou un oignon finement coupé
  • 3 c à c d’huile d’olive
  • épices pour assaisonnement : sel, poivre, paprika, curcuma (curry optionnel)

Préparation:

1- Après trempage des lentilles, les cuire selon instructions (et type de lentilles) dans un grand volume d’eau. Égoutter et réserver.

2- dans un robot mixeur, mélanger les lentilles, tous les ingrédients ainsi que les épices et mixer jusqu’à obtention d’une pâte homogéne.

3- Humidifier les mains et façonner les steaks (si trop collants, ajouter un soupçon de chapelure ou des flocons d’avoine en poudre pour former des boules)

4- Déposer les steaks sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner à 180 °C pendant 15 à 20 min.

5- déguster tel quel ou dans un bun avec les accompagnements de votre choix (roquette, pousses germés, fromage…)


JEU DE LUMIERES ET DE SONS PAR COLLECTIF SCALE

Collectif SCALE, est comme son nom l’indique un groupe d’artistes et de techniciens Parisiens, issus d’horizons variés, mettant en oeuvre leurs divers savoir-faire pour concevoir des installations scénographiques et dispositifs visuels particulièrement singuliers.

Un jeu de lumières et d’ombres surprenant, sur des fonds sonores truculents, fait de l’oeuvre de Collectif SCALE un moment clé de la création artistique contemporaine expérimentale. A découvrir au plus vite !

J’ai sélectionné pour vous cette semaine, ces images coups de coeur, reprenant quelques uns de leurs projets, en attendant de découvrir l’ensemble de leurs travaux ici : SCALE

© Teddy Morellec / La Clef
© Teddy Morellec / La Clef
© Teddy Morellec / La Clef
© Teddy Morellec / La Clef
© Nicolas Jacquemin / La Clef
© Nicolas Jacquemin / La Clef
© Quentin Chevrier
© Quentin Chevrier
© Quentin Chevrier
© Quentin Chevrier
© Teddy Morellec / La Clef
© Teddy Morellec / La Clef

Alerte Tendance : Vive la Rentrée Déco 2016 !

Le mois de septembre est un mois particulier. Il sonne l’heure du changement et des nouveautés, notamment pour les designers et créateurs de tendances. A chaque nouvelle saison, sa nouvelle collection avec son lot de couleurs, formes, et textures surprenantes. Cette rentrée 2016 nous promet un mélange inattendu de styles permettant à chacun de s’y retrouver.

Ma quête des tendances déco qui égaieront notre rentrée m’a permis de vous en sélectionner trois, que je vous présente dans cet article.

#1 Comme un souffle de Nature !  : ZEN vs URBAN JUNGLE

http://www.turbulences-deco.fr/decor-du-maroc-a-l-hotel-fellah/2015/06/
Hôtel Fellah (Maroc) : Turbulences déco

Elles portent des codes bien distincts et pourtant les tendances zen et jungle urbaine ont un point commun : célébrer la nature sous toutes ses formes ! Avec l’arrivée de la tendance nature sauvage en début d’année, nos intérieurs étaient plongés dans le climat humide des tropiques et l’esprit chaleureux d’un quotidien exotique bougeant au rythme d’une micro-jungle. Végétations et matières organiques étaient les maîtres-mots du style.

Pour la rentrée, la nature reste présente dans nos intérieurs, mais elle se veut zen et apaisante. Pour la palette de couleurs, on opterait pour des tons neutres : blanc, gris clairs qui viendraient tapisser la surface de nos murs, ponctués par des touches de couleurs discrètes, éloignant tout semblant de monotonie ou de linéarité visuelle. Côté matières, on honore le style scandinave à travers du bois clair, et on fait un clin d’oeil à l’artisanat grâce aux matières organiques telles que le rotin, jacinthe, osier, bambou et lin. On confère à nos intérieurs une note apaisante et minimaliste.

Tendance Nature esprit Zen : http://www.maisonsdumonde.com/FR/fr/style-inspiration.htm
Tendance Nature esprit Zen : Maisons du Monde

#2 Origami ou Graphique ? Origraphik !

C’est la tendance qui fait un joyeux mix entre le style scandinave doux et lumineux, les motifs géométriques francs et une pointe d’origamis rappelant les codes du pays du soleil levant. En objets déco, en suspensions lumineuses ou en motifs pour les taies de coussins, les origamis font leur grande entrée dans nos intérieurs assurant avec brio la combinaison : chic, sobriété, originalité.

 

Origami x Graphique en revêtement mural : http://www.mespetitespuces.com/declinaisons-de-triangle-sous-toutes-ses-formes/
Origami x Graphique en revêtement mural : Mes Petites Puces
Abat-jour Origami : https://www.etsy.com/fr/listing/258774258/origami-grand-abat-jour-suspendus-abat?ref=shop_home_active_3
Abat-jour Origami : Etsy
Coin bureau esprit scandinave : http://www.maisonsdumonde.com/FR/fr/inspirations/vintage-nb8f89589fd9f944ea7b3b397048006350387c14.html
Coin bureau esprit scandinave : Maisons Du Monde

#3 Memphis, le grand retour !

Comme un air de nostalgie pour cette rentrée 2016. Mais une nostalgie haute en couleurs ! L’esprit des années 80 est de retour avec la tendance Memphis. Revisité, détourné et remis au goût du jour, le style Memphis garde ses codes Pop Art et ludiques et se fond, plus que jamais, dans nos intérieurs contemporains. Imprimés, textures et matériaux s’opposent et s’entremêlent joyeusement pour achever d’apporter la touche “design” nécessaire (et si recherchée) pour épater vos convives. Les compositions spatiales se font abstraites et colorées. Les objets d’art revêtent un esprit de totems et viennent orner du mobilier aux couleurs franches. Et enfin, les toiles peintes insufflent aux différentes pièces l’audace et le grain de folie caractéristiques du style Memphis.

Salon coloré esprit Memphis - Apartment 108 in Paris by Rodolphe Parente - : https://fr.pinterest.com/pin/102456960251860770/
Salon coloré esprit Memphis – Apartment 108 in Paris by Rodolphe Parente – : Pinterest
Objets totems - Arent & Pyke pour l'Alex Hotel - : http://style-files.com/2015/12/16/the-travel-files-alex-hotel-in-perth-australia/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+style-files+(style-files.com)
Objets totems – Arent & Pyke pour l’Alex Hotel – : Style Files
Couleurs franches pour un salon égayé : http://mp.weixin.qq.com/s?__biz=MjM5MzcxOTcyMQ==&mid=403422773&idx=2&sn=424a7debb385596c903f86eb89b75138&scene=1&srcid=0314JpwLTl8J5cE4NLpDguqK#wechat_redirect
Couleurs franches pour un salon égayé : mp weixin

Pour les amateurs d’Art, curieux et à l’affût des nouveautés Design, la 6ème édition de la Paris Design Week (#PDW2016) est en cours en ce moment. Elle se tient du 03 au 10 Septembre 2016 à différents endroits de la capitale. En collaboration avec MAISON&OBJET, de nombreux événements, rencontres et cocktails ont été programmés pour redécouvrir Paris à travers le Design et la Culture. Si vous êtes dans le coin, ne ratez surtout pas cet événement !

Plus d’informations sur : http://www.maison-objet.com/fr/paris-design-week