Que révèlent mes envies alimentaires ?

Nous avons tou(te)s de temps à autre, connu une envie subite de chocolat, sucre, aliments gras ou salés. Ces envies alimentaires fortuites peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée, et ne sont pas anodines. Loin d’être l’expression d’un simple besoin vital de notre organisme, elles témoignent en effet, d’un besoin physiologique ou psychologique que notre corps traduit en “fringale”. La médecine traditionnelle chinoise vieille de 3000 ans et reconnue par l’OMS, va jusqu’à s’interroger sur la santé des organes et les émotions qui leur sont rattachées, dans la définition de l’origine de la somatisation et par ailleurs, des fringales qui en résultent : Une envie de chocolat ou de viande serait donc associée au foie dont l’émotion majeure est la colère. Une envie de gras/salé (fromage par exemple) serait associée au poumon dont l’émotion majeure est la tristesse. Enfin, une envie de sucreries, féculents raffinés (pains, pâtes) serait associée à la rate/pancréas dont l’émotion majeure est la nostalgie et le Soucis. Pour la médecine chinoise, les émotions primaires (Colère, Tristesse, Joie, Peur et Nostalgie) sont notre “moteur” biologique et psycho corporel. Ainsi, leur dysfonctionnement conduirait inéluctablement à des pathologies.

Organes et émotions rattachées – source : ecologie-manageriale.fr

D’un point de vue physiologique, lorsque notre organisme est accablé par une mauvaise hygiène de vie (stress, manque de sommeil, alimentation déséquilibrée et pollution), il finit par développer des carences alimentaires qui se manifestent sous forme d’envies inexpliquées.

❀ Une envie de chocolat ?

source image : http://www.nature-cacao.com

En réalité, c’est une envie de Cacao que l’on ressent. Par cet aliment, notre organisme réclamerait essentiellement du Magnésium ou de la sérotonine. Le magnésium est un minéral indispensable à notre alimentation. Il permet entre autre, de détendre les muscles, d’équilibrer le système nerveux, de ralentir l’inflammation de la prostate, de favoriser l’absorption et la fixation du calcium et enfin de alcaliniser l’organisme. Une carence ou un besoin de magnésium pourrait être causé par le stress chronique et/ou le manque de sommeil et serait fatal à nos fonctions vitales.
On retrouve le magnésium naturellement présent dans :

  • le cacao, ou chocolat noir à fort taux de cacao (80%) (Et non le chocolat blanc ou au lait, qui restent majoritairement composés de gras et de sucre)
  • Les légumes et feuilles vertes : choux, épinards et persil
  • les noix
  • les légumes secs : lentilles, pois secs
  • les céréales et graines

La sérotonine quant à elle, est un neurotransmetteur qui favorise la détente et la bonne humeur. Communément appelée “l’hormone de la zénitude”, cette substance régule nos pulsions alimentaires, et prépare notre corps au sommeil. De par ses effets antioxydants, elle participe activement à l’amélioration de notre qualité de vie.

En pratique, ce qui favorise notre production de sérotonine sont les aliments riches en vitamine B6, B3 et Magnésium (ces trois nutriments sont abondants dans les aliments précédemment cités), et la pratique régulière du sport.

❀ Une envie de sucre ?

source photo : topsante.com

Une baisse de glycémie dans le sang déclenche inéluctablement une envie de sucre, afin de combler ce déficit immédiatement. Or, cela reste une solution éphémère le temps qu’une libération d’insuline survienne pour baisser à nouveau le taux de glycémie. Les fringales sucrées à répétition peuvent être des signaux d’une carence en chrome, mais également d’un manque de carbone, de phosphore, de sulfure ou de tryptophane.
Le chrome est oligo-élément qui joue un rôle important dans la régulation des taux de glucose dans le sang. Il permet notamment de faciliter l’action de l’insuline en formant avec d’autres substances notre “facteur de tolérance au glucose”. Une carence en chrome survient rarement mais peut-être causée par une malnutrition (excès de consommation de sucre), le stress, la prise de corticostéroïdes ou durant la grossesse. Pour y remédier, il conviendrait d’enrichir son alimentation par :

  • Des fruits de mer
  • Du brocoli, haricots verts et pommes de terre
  • des céréales complètes
  • des fruits secs
  • de la levure de bière

    ❀ Une envie d’aliments gras ?

Selon une étude publiée par des chercheurs américains dans le New Jersey : un déséquilibre hormonal pourrait expliquer une trop forte envie de manger gras. En effet, c’est un faible niveau de l’hormone intestinal GLP-1 qui serait liée à une préférence pour les aliments gras et nous pousserait à manger pour le plaisir plutôt que pour combler la faim.

Circuit GLP-1 – source : greenarea.me

Plus terre-à-terre, cette envie pourrait venir d’une carence en calcium. Lorsque notre organisme est sujet à cette fringale, il conviendrait de consommer :

  • Des amandes
  • Du lait de coco
  • Des pois-chiches et Haricots rouge/blancs
  • Des graines de sésame et de chia
  • Des oranges
  • Des légumes à feuilles vertes
  • Des herbes notamment du thym sec et de la sarriette
  • Du Tofu

    ❀ Une envie d’aliments salés ?

    Les plats préparés que beaucoup de personnes consomment, contiennent du sel en excès (ce dernier étant un puissant exhausteur de goût). Ainsi, lorsqu’ils sont amenés à manger plus sainement, un manque de goût salé se fait sentir immédiatement. Dans ce cas là, il serait profitable de remplacer le sel de table par un filet de jus de citron et ne pas lésiner sur les différentes épices pour assaisonner les plats. Ainsi, le palais retrouverait sa sensibilité naturelle et s’adapterait aux “vrais goûts” des aliments.

Les « sels de mers » sont également une alternative plus saine au sel de table raffiné (sel blanc) – source : www.ecowatch.com

L’envie de sel peut également être causée par une faiblesse des glandes surrénales et des fonctions thyroïdiennes. Avec un stress accru, les glandes surrénales sont le plus souvent surmenées par le pompage régulier des hormones pour réguler ce stress. Pour éviter cela et en réponse à cette fringale, il conviendrait de consommer davantage de poissons gras, de noix et graines. 

❀ Une envie de féculents raffinés ?

Source photo : www.mangervivant.fr

Contre toute attente, une envie de féculents serait davantage liée à un besoin en Azote qu’à un manque de glucose dans l’organisme. L’azote est un sel minéral indispensable à la production des enzymes, notamment celles nécessaires aux fonctions de croissance et de par ailleurs, un besoin d’azote pourrait être comblé par la consommation d’aliments protéinés. Bien que les protéines animales en soient les sources principales, on trouve également de l’azote dans les sources de protéines végétales telles que les légumes feuilles, les légumineuses, les oléagineux et le soja.


Tableau récapitulatif des envies alimentaires et les carences liées – source : ILY’S WANDER

 

 

Laisser un commentaire